Vous etes ici :
AccueilTourbière et coteaux de Cessières-Montbavin

Tourbière et coteaux de Cessières-Montbavin

Tourbière et coteaux de Cessières Montbavin © DREAL Picardie

Fiche d'identité du site

Descriptif Site

Statut : SIC

Code : FR2200396

Superficie : 683 ha

Structure porteuse du DOCOB : Commune de Cessières

Opérateur ou animateur technique : Commune de Cessières

infos Complementaires Fiche Site

Actualités

Mise en ligne de nouveaux documents d'objectifs

Les DOCOB des sites Natura 2000 FR2200396 "Tourbière et coteaux de Cessières-Montbavin" et FR2200398 "Massif forestier de Retz" sont désormais téléchargeables ici.

Retour à la liste complète des actualités

Validation du DOCOB de Cessières-Montbavin par le COPIL

Le Document d'Objectifs du site Natura 2000 FR2200396 "Tourbières et coteaux de Cessières-Montbavin" a été validé par le comité de pilotage le 8 février 2012.

Le DOCOB, réalisé par la fédération départementale des chasseurs de l'Aisne, sera bientôt en ligne sur ce site dans la rubrique Documents utiles / Documents d'objectifs.

Retour à la liste complète des actualités

Enjeux et objectifs de conservation

Les tourbières et coteaux de Cessières-Montbavin : un très rare exemple de tourbière bombée dans le Bassin parisien


Situé sur la marge nord du tertiaire parisien à proximité de Laon, ce site est l'un des les plus riches et les plus diversifiés des plaines d'Europe occidentale. Dans le site se côtoient des tourbières acides et basiques, un réseau d’habitats pelousaires, d’habitats forestiers accompagnés de lisières. Son caractère d’exception est renforcé par la variété des climats locaux (depuis le boréal jusqu’au montagnard chaud).

L’intérêt floristique y est grand : une exceptionnelle diversité liée à la présence de microclimats variés sur une superficie réduite, avec de nombreuses espèces protégées. Du point de vue faunistique, le site abrite de nombreuses espèces d’insectes, d’oiseaux, de batraciens ou encore de reptile.

Le maintien de cette diversité passe alors par une gestion conservatoire urgente de l’ensemble du site, avec des enjeux prioritaires.

Les habitats de tourbières

Le marais de Cessières accueille une vaste tourbière acide, caractérisée par la présence d’un tapis de  Sphaignes (mousses) qui contribuent à la création de conditions écologiques acides. Elle regroupe un ensemble d’espèces remarquables protégées au niveau régional comme  la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum vaginatum), très rare, la Canneberge (Vaccinium oxycoccos), exceptionnelle en Picardie, ou encore le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), petite plante carnivore et espèce exceptionnelle au niveau national.

Une prairie à Molinie, située au sud-est du site, est très originale de par sa composition floristique. On y trouve un cortège d’herbacées protégées au niveau régional : l’Inule à feuilles de saule (Inula salicina), et le Dactylorhize incarnate (Dactylorhiza incarnata), espèces rares, ou encore  la Gentiane (Gentiana pneumonanthe), exceptionnelle en Picardie.

La conservation de cet ensemble complexe passe par une gestion globale des habitats de tourbière, fragilisés par l’envahissement des ligneux. Le but est de chercher à restaurer des surfaces par le rétablissement d’activités d’entretien.

La lande à Callune et à Genêt

Habitat en état de végétation entre les pelouses et les forêts, une lande à Callune (Calluna vulgaris) surplombe sur le site la tourbière acide et la bétulaie à sphaignes. En marge de cette zone, le Genêt poilu (Genista pilosa), espèce exceptionnelle et protégée au niveau régional a été recensé.

Il s’agit ici de maintenir les surfaces de cet habitat en limitant l’envahissement par les ligneux et si possible chercher à étendre les surfaces par le rétablissement d’activités d’entretien.

Les pelouses sèches

Une pelouse sèche semi-naturelle , à proximité de Montbavin, constitue un site remarquable à orchidées : l’Epipactis brun rouge (Epipactis atrorubens) et  l’Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) sont par exemple des orchidées rares pour la région.

Cette pelouse représente un enjeu fortement prioritaire car l’habitat est très dégradé sur le site et nécessite de toute urgence une restauration du milieu (coupe d’arbustes, fauche annuelle, pâturage extensif).

 

 MENACES SUR LE SITE

  • drainage, enrésinement des marais et tourbières (conduisant à un changement physico-chimique des eaux)
  • piétinement des tourbières, landes et pelouses
  • déprise agricole et expansion urbaine (perte de surfaces pour les habitats)


Un site d’intérêt majeur d’un point de vue patrimonial et scientifique, qui mérite aujourd’hui une gestion adéquate de conservation.

 

Actions menées

Cette rubrique n'est pas encore renseignée.

Recherche d'un site par commune

Masquer la liste
logo Bas