Vous etes ici :
AccueilEstuaires picards : Baies de Somme et d'Authie

Estuaires picards : Baies de Somme et d'Authie

Avocette élégante © cc-by-sa.3.0.JP.Bazard

Fiche d'identité du site

Descriptif Site

Statut : ZPS

Code : FR2210068

Superficie : 15214 ha

Structure porteuse du DOCOB : Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard

Opérateur ou animateur technique : Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard

infos Complementaires Fiche Site

Actualités

Lettre d'info côte picarde n°7

Au programme, entre autres : les prés salés atlantiques, le parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale, les chasseurs et la gestion par pâturage en baie d'Authie ....

Retour à la liste complète des actualités

Les lettres d'info du SMBSGLP !

Depuis janvier 2011, le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard publie régulièrement des lettres d'info sur la vie des sites Natura 2000 dont il s'occupe.

Vous y trouverez des infos sur l'actualité des sites et les mesures mises en places sur ceux ci, mais aussi des zooms sur les espèces et les milieux présents sur les sites Natura 2000.

 

Elles sont téléchargeables ici !

lettre n°1 : janvier 2011

lettre n°2 : mai 2011

lettre n° 3 : octobre 2011

lettre n°4 : mars 2012

lettre n° 5 : aout 2012

lettre n°6 : décembre 2012

 

 

Retour à la liste complète des actualités

Enjeux et objectifs de conservation

Les estuaires picards : baies de Somme et d’Authie, une halte migratoire des plus remarquables en Europe


Les estuaires picards  constituent l'une des plus célèbres haltes européennes utilisées lors des flux migratoires par l'avifaune. Située en prolongement du littoral, de la Mer Baltique et de la Mer du Nord, les baies de Somme et d'Authie représentent un site primordial de la façade maritime occidentale.

Le caractère exceptionnel du site se reflète par la diversité spécifique qui représente 65% de l'avifaune européenne : 307 espèces ont pu y être ainsi identifiées. Ce site est reconnu en particulier comme ayant une importance internationale pour la sauvegarde de dix espèces. La baie de Somme présente également un intérêt exceptionnel pour la nidification de l'avifaune, puisque 121 espèces sont régulièrement nicheuses. Ces caractéristiques ont ainsi amené le site à être inventorié en ZICO.

Pour compléter l'intérêt faunistique du site, signalons la présence chez les batraciens d'espèces rares ou menacées en France telles que le Crapaud des joncs (Bufo calamita) ou la Rainette arboricole (Hyla arborea). Enfin, la baie de Somme constitue en France le seul site où le Phoque veau-marin (Phoca vitulina) est présent en permanence.

Le périmètre de la ZPS se superpose sur les limites de la Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme, où la présence d’espèces rares et menacées mérite un suivi régulier. Certaines espèces ou groupes d’espèces se distinguent par leurs effectifs élevés en période hivernale (le Tadorne de Belon, l'Huîtrier Pie, le Bécasseau variable) ou par leur rareté (les Passereaux nordiques notamment). Le Parc ornithologique du Marquenterre, lui-même compris en partie dans le périmètre du site Natura 2000, est un site d'observation privilégié pour ces oiseaux.

Parmi les nombreuses espèces rencontrées sur le site, certaines méritent une attention particulière :

Le Butor étoilé (Botaurus stellaris)

L’enjeu est très fortement prioritaire en Picardie car l’état de conservation de l’espèce est  mauvais sur le site, comme dans toute la région. Le Butor étoilé (Botaurus stellaris) occupe en effet les roselières inondables, que l’on rencontre sur le site dans les prairies de la basse vallée de somme et au Hâble d’Ault.
Une gestion adaptée de ces milieux est donc à préconiser pour entretenir ces habitats, favorables à de nombreux autres oiseaux. La restauration des roselières est donc un objectif prioritaire pour la préservation de l’espèce en Plaine Maritime Picarde.

La Spatule blanche (Platalea leucorodia)

En Plaine Maritime Picarde, l'espèce peut être considérée comme migratrice. On rencontre ce bel oiseau dans l’estuaire de la Somme (molières, vasières) où il vient se nourrir dans les mares et plans d’eau (de crevettes notamment).
En forte régression depuis des décennies, la conservation de cette espèce rare et menacée est mauvaise dans la région, ce qui en fait un enjeu fortement prioritaire sur le littoral (tel l’un des derniers refuge).

L’Avocette élégante (Recurvirostra avosetta)

Les molières et vasières des estuaires représentent des habitats majeurs pour l’espèce, enjeu prioritaire pour la préservation de cet oiseau vulnérable en Picardie.
L’état de conservation de l’Avocette élégante est défavorable, d’où des opérations de surveillance sur ses sites favoris : la réserve de chasse Authie-Somme et le Hâble d’Ault.

 

 MENACES SUR LE SITE

  • perte des habitats favorables à la présence d’espèces rares et menacées (prairies, vasières, roselières…)
  • eutrophisation et atterrissement des milieux (phénomène intensifié par les aménagements anthropiques)
  • activités sportives consommatrices de grands espaces (kitesurf, char-à-voile, speed-sail…), occasionnant des dérangements importants pendant la période de reproduction

 

Les baies de Somme et d’Authie, des habitats uniques à conserver pour le maintien d’un site de passage majeur pour les oiseaux en Europe.

 

Actions menées

Cette rubrique n'est pas encore renseignée.

Recherche d'un site par commune

Masquer la liste
logo Bas